Où souhaitez-vous
partager cette page?

LES SALARIÉ(E)S DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-BÉATRIX SIGNENT
Vie municipale  /  6 octobre 2021

LES SALARIÉ(E)S DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-BÉATRIX SIGNENT

Montréal, le 1er octobre 2021 – Près d’une vingtaine de cols bleus et cols blancs de la municipalité de Sainte-Béatrix ont une nouvelle convention collective d’une durée de six ans, soit du 1er janvier 2020 au 30 décembre 2026.

Les membres de la section locale 4290 profiteront d’augmentations salariales d’un minimum de 2 % et d’un maximum de 3 % selon l’Indice des prix à la consommation (IPC).

« Nous sommes très heureux de signer ce contrat de travail. Plusieurs gains ont été réalisés lors de la négociation, dont la création de nouveaux statuts pour les travailleuses et travailleurs saisonniers réguliers et réguliers à temps partiel qui ont maintenant droit aux avantages de la convention collective.

Nous avons aussi obtenu une avancée sur le plan des vacances ainsi qu’une bonification liée aux vêtements fournis par l’employeur », d’expliquer Emmanuelle Bournival, conseillère syndicale du SCFP.

Pandémie oblige, les négociations se sont faites en visioconférence et donc dans un contexte particulier.

« Les échanges étaient tout de même constructifs et on sentait le souci de se préoccuper des employé(e)s. Crise sanitaire ou pas, on négociait! », de conclure cette dernière.

Comptant près de 122 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit environ 35 090 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le transport maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.


Sur la photo; Mathieu Lafortune, vice-président du syndicat; Alexandre Boivin, président du syndicat; Serge Perrault, maire; Mélissa Charrette, directrice générale et secrétaire-trésorière de la Municipalité; Emmanuelle Bournival, conseillère du SCFP. Photo Michel Chartrand 

Retour